mercredi 6 novembre 2013

Sausage dog

Sausage dog 
Il s’agit d’un nouveau concept de sachets d'aliments pour chiens
en forme de saucisse. Le projet répond à une triple demande:


  • Rendre le produit vers un rendement optimal par rapport au problème de sur emballage généralement associé à la nourriture de chien.
  • Faciliter l'interaction avec le produit en offrant la possibilité de réchauffer au four à micro-ondes.
  • Présenter le repas comme un produit qui évoque l’esthétique et l'authenticité typique de la viande de boucherie.


Équipe de conception:
Federica Fragapane, Chiara Goose, Andrea Gross Gaiani, Kerman Gomez, Luciano Ingenito
2011

Sausage dog
New concept of dog food packaging
Dog food package, new concept in sausage shape. The project responds to a triple request:



  • Values replacement, which moves the product towards out performing garbage issue generally asociated to dog's food.
  • Facilitate the interaction with the product, offering the possility to warm up in the microwave oven.
  • Present the meal as a product with aesthetic evoque the tipical genuineness of butcher's meat.


Design team:
Federica Fragapane, Chiara Goose, Andrea Gross Gaiani, Kerman Gomez, Luciano Ingenito
2011



2 commentaires:

Lyne Lefebvre Professeure UQAM/MTL/QC a dit…

Joli le -sausage dog-, de là à imaginer Rex et Pitou choisir leur couleur préférée, à la place de la pièce de viande fraîche...-

Pour ce qui de leur -briefing, je ne suis pas convaincue que les objectifs sont rencontrés. Je me lance...
«Rendre le produit vers un rendement optimal par rapport au problème de sur emballage généralement associé à la nourriture de chien...» la portion individuelle de 100g/saucisse, pour chien, me semble aller dans le sens contraire, celui de la canne de dépanneur pour dépanner....et à l'encontre de ce qu'on fait en tant qu'humain pour nous-mêmes, soit le sac ou la -boîte- de céréale plutôt que la portion unique de mini-boîte (plus près de la poche de croquettes, que de l'emballage unique). Pour ce qui est d'évoquer « le repas comme un produit qui évoque l’esthétique et l'authenticité typique de la viande de boucherie» en orange et bleu, on y repenserait à moins d'avoir un boucher transgénique ou d'être dans le film -soleil vert-. Bon ok, la forme de la saucisse est sympathique si on pense qu'un cochon peut se présente mieux dans un tuyau de pellicule mangeable...

Pour ce qui est de «Faciliter l'interaction avec le produit en offrant la possibilité de réchauffer au four à micro-ondes.» le chien aura peut-être du mal à digérer cette dernière, et espérons qu'il ne regardera pas tourner ses croquettes de trop près. Sinon, 100g...pour un chien de taille moyenne ça prend 2 saucisses et demie du paquet de 4. Plus d'interaction dirons-nous!

Je fais un peu exprès pcq la bouffe de fantaisie pour animaux m'agace, bien que mon chien est un membre sacré de ma tribu et qu'il soit trop bien nourri. Mais bon, devoir choisir un cadeau pour une Princesse chihuahua miniature, et à défaut de me retrouver devant un os à moëlle, je me laisserais peut-être davantage tenter par cet emballage que par ses concurrents, en râlant un peu quand même contre mes travers esthètes.

Mais merci pour ton blogue toujours chouette.

Sylvain Allard a dit…

Ce concept esthète est, j’en convient de la pure anthropomorphe soit la tendance des propriétaires de chiens de leur prêter des caractéristiques humaines comme, le goût du beau, de la couleur et de l’expérience. Je crois que cet emballage ne s’adresse aucunement aux chiens, mais bien à leur propriétaire aveuglé par leur amour de la bête.

Enregistrer un commentaire